Votre Agent général Prévoyance & Patrimoine AXA Lormont

Assurance Lormont Sylvain Hebrard

Votre Agent général Prévoyance & Patrimoine AXA Lormont
Sylvain Hebrard
09 54 27 36 71
Rue Du Courant
Domaine Du Courant
33310 Lormont
Numéro de téléphone
ou
E-mail
Valider

Mon équipe et moi-même vous accueillons au sein de votre agence AXA Lormont

Quels seront vos revenus à la retraite ? Votre couverture sociale est-elle adaptée ? Quel avenir pour votre famille ou votre entreprise ? Salarié ou indépendant, vous serez un jour confronté à ces sujets.
Expert de la protection financière, je dresse un bilan personnalisé de votre situation sociale et patrimoniale et vous propose les solutions adaptées à vos besoins. Je suis à votre disposition pour vous rencontrer à Lormont ou à domicile.

Mon équipe et moi-même vous accueillons au sein de votre agence AXA Lormont

Quels seront vos revenus à la retraite ? Votre couverture sociale est-elle adaptée ? Quel avenir pour votre famille ou votre entreprise ? Salarié ou indépendant, vous serez un jour confronté à ces sujets.
Expert de la protection financière, je dresse un bilan personnalisé de votre situation sociale et patrimoniale et vous propose les solutions adaptées à vos besoins. Je suis à votre disposition pour vous rencontrer à Lormont ou à domicile.

Impossible de trouver votre position Recherche en cours de votre position Géolocalisé avec succès !
Calculer mon itinéraire
Calculer votre itinéraire

Votre agence AXA Lormont

Sylvain Hebrard assurance Lormont

Notre agence est située à Lormont et nous nous déplaçons pour vous rencontrer chez vous ou dans votre entreprise.

 

Nous sommes là pour vous écouter, vous informer et vous accompagner sur tous les grands sujets qui vous tiennent à cœur : prendre soin de votre santé, être mieux préparé face aux risques (décès, invalidité, etc.), dynamiser votre épargne, préparer votre retraite, protéger vos proches, etc.

 

Notre force ? Une expertise reconnue et un sens développé du conseil qui nous permettent de gagner votre confiance et de vous protéger pour longtemps.

 

Nous répondons toujours présent lorsque vous avez besoin de nous.



À la une de votre agence AXA Lormont

Ouvrir une assurance vie pour son enfant

Il est possible de souscrire un contrat au nom d’un jeune mineur, afin d’y placer de l’argent au fil des ans dont l’enfant pourra bénéficier une fois atteint l’âge adulte.

Le PACS protège-t-il autant que le mariage en cas de décès ?

On rapproche souvent le PACS et le mariage pour leurs similitudes. Pourtant des différences importantes demeurent, notamment en matière d’héritage et de droits sur le patrimoine : des solutions existent pour pallier ces différences.

  Nos actualités AXA Prévoyance & Patrimoine

TNS ou salarié : quel statut pour le dirigeant ?

La protection sociale du chef d’entreprise, tant retraite que prévoyance, s’avère largement conditionnée par le régime social obligatoire dont il relève.

La protection sociale du chef d’entreprise, tant retraite que prévoyance, s’avère largement conditionnée par le régime social obligatoire dont il relève.

En effet, le dirigeant dispose de la faculté rare de pouvoir « choisir » sa protection sociale selon le statut juridique sous lequel il exerce.

En étant dirigeant de SAS, de SA, gérant égalitaire ou minoritaire de SARL, il relève de la protection sociale des salariés. Sinon, s’il exerce en nom propre ou en qualité de gérant majoritaire de SARL, il dépend du régime des travailleurs non-salariés (TNS).

Les impacts de ces statuts vont être notables en termes de garanties aussi bien que des cotisations à verser.

Finalement, la question du statut social le mieux adapté au dirigeant comporte 3 dimensions :

 

1 – Les remboursements de soins et la prévoyance sont-ils si différents entre les deux statuts ?

En effet, les chefs d’entreprise estiment souvent que les remboursements santé des TNS sont moins élevés que ceux des salariés. Est-ce vrai ?

Autre sujet de grande importance : les conséquences d’un arrêt de travail et celle du décès du dirigeant. Nous verrons que – contrairement aux idées reçues – les garanties des régimes obligatoires sont bien moins bonnes que celles des salariés. C’est particulièrement vrai pour les artisans – commerçants, les médecins comme les ressortissants de la Cipav (la caisse de prévoyance et de retraite des architectes, des géomètres, des professions libérales non réglementées et de certains micro-entrepreneurs).

 

 2 – Les prestations servies à la retraite sont-elles vraiment en faveur du régime des salariés ?

Longtemps la retraite des cadres a constitué un avantage majeur pour les dirigeants salariés.

Est-ce encore vrai à ce jour ?

Les retraites des TNS ne sont pas si médiocres qu’on veut bien le dire. Pour autant, les artisans – commerçants, les médecins comme les ressortissants de la Cipav doivent tenir compte des caractéristiques de leurs régimes obligatoires.

Plus que d’autres, les TNS doivent avoir à l’esprit qu’une bonne retraite se prépare tôt en cotisant volontairement. Il sera donc essentiel de prendre date en ouvrant le plus rapidement possible un contrat d’épargne retraite.

 

3 – Les différences de cotisations entre les deux régimes peuvent faire la différence. Mais pas nécessairement en faveur de ceux qu’on pense…

 

 

Quelles sont les différences de cotisations entre les dirigeants salariés et les TNS ?

Bien comprendre la logique des 2 régimes, c’est déjà, pour le dirigeant, savoir pour quelle solution il devra opter.

Au final le sujet est complexe et entraîne de nombreuses conséquences.

C’est la raison pour laquelle le conseil éclairé de votre agent est indispensable.

 

 

Faut-il souscrire une garantie accident de la vie ?

La garantie des accidents de la vie (GAV) permet de prendre en charge les dépenses et la perte de revenu liées à un sinistre survenu dans le cadre privé. Une couverture particulièrement indiquée pour les travailleurs indépendants et les professions libérales.

La garantie des accidents de la vie (GAV) permet de prendre en charge les dépenses et la perte de revenu liées à un sinistre survenu dans le cadre privé. Une couverture particulièrement indiquée pour les travailleurs indépendants et les professions libérales.

Chaque année, 11 millions d’accidents domestiques (chute d’un escabeau, brulures de barbecue, doigt sectionné par un sécateur…) sont recensés en France. Or, si les frais d’hospitalisation et les dépenses de santé sont remboursés par l’Assurance maladie de base obligatoire et la complémentaire santé facultative, ce n’est pas le cas des séquelles qui peuvent engendrer une incapacité permanente et, par ricochet, une perte de revenu.

Il existe bien la responsabilité civile (RC) obligatoirement intégrée dans les assurances habitation, mais cette garantie est opérante uniquement si le dommage a été causé par une tierce personne. Si la victime est à l’origine du sinistre, la RC ne peut pas jouer.

  • Déclenchement à au moins 30% d’AIPP

C’est pour combler cette lacune qu’ont été créés en 2000 par la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), devenue depuis la Fédération française de l’assurance (FFA), les contrats labellisés « garantie des accidents de la vie » (GAV). Ces contrats prévoient une indemnisation des préjudices résultant de sinistres survenus dans le cadre de la vie privée (les accidents du travail et les maladies professionnelles sont prises en charge par un régime spécifique) et qui entraînent le décès ou une atteinte à l’intégrité physique ou psychique (AIPP) de l’assuré.

L’indemnisation doit être déclenchée à partir d’une AIPP d’au moins 30%. Toutefois, il n’est pas rare que des GAV proposent une prise à charge dès 10% d’AIPP, voire 5%. Le souscripteur a la possibilité d’assurer les autres membres de sa famille. D’après les dernières données de la FFA, un contrat familial couvre en moyenne 3,2 personnes.

  • Plafond de garantie au minimum d’1 million d’euros

Le label GAV impose également un plafond de garantie minimum d’1 million d’euros par assuré. Là encore, certains contrats peuvent prévoir un plafond d’indemnisation supérieur. Les indemnités doivent servir à financer l’aménagement du logement, l’adaptation du véhicule ou encore la perte de revenus professionnels. En cas de décès, la GAV prend en charge les frais d’obsèques.

Théoriquement, les garanties des contrats labellisés couvrent les accidents d’ordre privé survenus en France (métropole et outre-mer) ainsi qu’en Suisse, dans les principautés d’Andorre et de Monaco, à San Marin, au Vatican et dans l’Espace économique européen (les Etats membres de l’Union européenne + la Norvège + l’Islande + le Liechtenstein). Les sinistres intervenus au cours d’un voyage sont pris en charge à condition que le séjour n’excède pas trois mois.

  • Pour les familles et les TNS

La GAV est conseillée pour les familles, notamment avec des enfants en bas âge. Les travailleurs non-salariés (artisans, commerçants, chefs d’entreprise, professions libérales) ont particulièrement intérêt à souscrire ce type de contrat. 

Comme toujours en matière d’assurance, les particuliers doivent vérifier si les garanties de la GAV sont bien incluses dans leurs contrats mais aussi si elles ne font pas doublon éventuellement, ce qui peut arriver également. A ce titre votre Agent pourra vous aider et faire le point avec vous pour déterminer votre niveau souhaité de couverture.

Report du prélèvement à la source : Impact sur les Perp et Madelin pour 2017

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé le 7 juin 2017 que le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (IR) n’entrerait finalement pas en vigueur au 1er janvier 2018 comme prévu, mais seulement au 1er janvier 2019. Ce report, une fois entériné, permettrait de bénéficier pleinement des conséquences de la déductibilité, c'est-à-dire des économies d’impôts au titre des versements effectués en 2017.

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé le 7 juin 2017 que le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (IR) n’entrerait finalement pas en vigueur au 1er janvier 2018 comme prévu, mais seulement au 1er janvier 2019. Ce report, une fois entériné, permettrait de bénéficier pleinement des conséquences de la déductibilité, c'est-à-dire des économies d’impôts au titre des versements effectués en 2017.
 

 

Le prélèvement de l’IR à la source vise à supprimer le décalage entre la perception des revenus et leur imposition et éviter ainsi que les contribuables ne se retrouvent dans une situation financière délicate en cas de chute de leurs revenus à la suite d’une perte d’emploi, d’une baisse de chiffre d’affaires ou d’un départ à la retraite. D’où l’idée d’un prélèvement de l’IR, notamment tous les mois directement sur les salaires, les revenus de remplacement ( pensions, allocations chômage, indemnités maladie...) par les « tiers collecteurs » (employeurs, caisses de retraite, Pôle emploi, CNAM,...).

Pas d’année blanche fiscale cette année

Pour éviter en 2018 une double imposition, le gouvernement précédent avait décidé d’annuler l’impôt que le contribuable aurait dû payer au titre des revenus de 2017concernés par le prélèvement à la source et non exceptionnels. Cette absence d’IR (hors situations ou revenus exceptionnels) aurait annulé tout ou partie des bénéfices fiscaux liés à la déductibilité des versements effectués en 2017 sur les produits d’épargne retraite.

Le report d’un an de la mise en place du prélèvement à la source décalerait donc d’une année l’année blanche sur le plan fiscal en cas de maintien des modalités et dispositions telles que prévues actuellement pour sa mise en œuvre.

Sous réserve que ce report soit entériné par la loi, les versements effectués en 2017 sur les contrats PERP et Madelin permettront de bénéficier pleinement des effets de la déductibilité des versements effectués en 2017, c'est-à-dire des économies d’impôt sur les revenus de cette année.

Pour rappel, les versements effectués sur un plan d’épargne retraite populaire (Perp) au cours d'une année peuvent être déduits des revenus à déclarer à hauteur de 10% du plafond annuel de la Sécurité sociale (Pass) de l’année précédente ou, si le calcul est plus favorable, de 10% des revenus professionnels de l’année précédente limités à huit fois ce Pass, soit une limite de 30 893 € au titre de 2017. Cette limite de déduction au titre d’une année, commune au PERP et produits assimilés (PERE, PREFON, COREM et CRH), est réduite des sommes éventuellement versées sur d’autres produits d'épargne retraite l’année précédente (« article 83 », COREVA, PERCO, contrat « Madelin » ou « Madelin agricole ») et déductibles des revenus professionnels. Par ailleurs, la fraction de limite de déduction non utilisée au titre d’une année peut être utilisée au cours des trois années suivantes. Ainsi par exemple,  la limite de déduction en 2017 pour le PERP correspond à la limite de déduction de l’année 2017 augmentée le cas échéant des reliquats de limites des années 2016, 2015 et 2014.

Le plafond de déduction des contrats de retraite Madelin ou Madelin agricole, réservés aux travailleurs non-salariés (artisans, commerçants, chefs d’entreprise, professions libérales, exploitants agricoles), est également intéressant : il correspond à 10% du bénéfice imposable, dans la limite de huit fois le Pass de l’année, majorés de 15% de la fraction du bénéfice compris entre un et huit Pass de l’année ou, si le calcul est plus favorable, à 10 % du Pass de l'année. Ce plafond est diminué des excédents éventuels de cotisation aux régimes complémentaires obligatoires de retraites déterminés par rapport à leur minimum obligatoire et des versements au PERCO. Pour 2017, ce plafond s’élève à 72 572 €.

Ainsi, en cas de report, l’année 2017 permettra aux contribuables concernés de poursuivre leurs objectifs de constitution d’une retraite supplémentaire en réalisant des économies d’impôts ; cette retraite est imposable au titre des pensions. Pour de plus amples informations, n'hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller AXA.

Les règles du cumul emploi retraite assouplies

Depuis le 1er avril 2017, les retraités qui ne disposent pas de tous leurs trimestres peuvent plus facilement cumuler leurs pensions et un revenu d’activité.

Depuis le 1er avril 2017, les retraités qui ne disposent pas de tous leurs trimestres peuvent plus facilement cumuler leurs pensions et un revenu d’activité.

Voilà qui va encourager les retraités français à reprendre une activité. Un décret publié le 29 mars 2017 au Journal Officiel facilite grandement les modalités d’application du cumul emploi retraite (CER), un dispositif mis en place en 2004 et qui permet de cumuler une pension et un revenu professionnel.

Pour bénéficier pleinement du CER, le pensionné doit avoir liquidé ses droits en disposant de tous ses trimestres de cotisation vieillesse ou avoir quitté la vie active à l’âge de retraite à taux plein, soit l’âge à partir duquel la décote est automatiquement supprimée et qui va être progressivement porté de 65 à 67 ans d’ici 2022. Dans le cas contraire, le CER est possible mais le montant cumulé de la retraite et du revenu d’activité ne doit pas excéder un plafond qui varie selon l’ancien statut professionnel du retraité.

  • Ecrêtage de la pension

Si le plafond est dépassé, le versement de la pension était jusqu’ici suspendu. La dernière réforme des retraites a supprimé cette mesure jugée pénalisante. Il était prévu qu’à compter du 1er janvier 2015, la pension soit « écrêtée », c’est-à-dire réduite à hauteur du dépassement du plafond. Las : faute de décret, cette disposition n’était toujours pas entrée en vigueur.

C’est chose faite depuis peu. Le décret du 29 mars a instauré l’écrêtage à compter du 1er avril 2017. La pension n’est donc désormais plus suspendue même en cas de dépassement du plafond autorisé du CER dit « partiel » (ou « plafonné »).

  • Trois plafonds distincts

Pour les ex-salariés, celui-ci correspond à la moyenne des trois derniers salaires ou à 1,6 fois le Smic (soit 2.368,43 euros brut par mois en 2017), sachant que c’est le calcul le plus favorable qui est retenu. Pour les anciens fonctionnaires, le plafond correspond au montant annuel de leur pension de retraite majoré de 6.941,40 euros.

Pour les anciens artisans ou commerçants, les revenus annuels d’activité ne doivent pas excéder le plafond annuel de la Sécurité sociale (Pass), fixé à 39.228 euros en 2017, s’ils exercent dans une zone de revitalisation rurale (ZRR) ou dans un quartier prioritaire (ex-zone urbaines sensibles). Le plafond est abaissé à la moitié du Pass (19.614 euros en 2017) pour les autres zones. Pour les professions libérales, les revenus d’activité ne doivent pas dépasser le Pass.

Retraites : les déficits vont exploser

Compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie, il va manquer la bagatelle de 400 milliards de milliards de dollars dans le monde pour payer les retraites en 2050, selon les projections du Forum économique mondial.

Compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie, il va manquer la bagatelle de 400 milliards de milliards de dollars dans le monde pour payer les retraites en 2050, selon les projections du Forum économique mondial.

Quelque 400 trillions, c’est-à-dire 400.000.000.000.000.000.000 dollars, pourraient manquer à l’appel pour couvrir les engagements de retraite dans le monde à l’horizon 2050. Ce montant faramineux est tiré d’un rapport publié le 16 mai 2017 par le World Economic Forum (WEF), l’organisateur du célèbre Forum de Davos, et réalisé en collaboration avec le cabinet de conseil Mercer.

A titre de comparaison, le déficit s’est élevé à « seulement » 70 trillions de dollars en 2015. Le « trou » va augmenter de 5% par an en moyenne pour atteindre, 35 ans plus tard, les fameux 400 milliards de milliards de dollars. La faute au vieillissement accéléré de la population. Si l’espérance de vie se situait en moyenne à 85 ans pour une personne née en 1947, elle devrait grimper à 103 ans pour les individus nés en 2007. Le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus dans le monde devrait ainsi passer de 600 millions aujourd’hui à 2,1 milliards en 2050.

  • Hausse de la durée passée à la retraite

Or, le système des retraites par répartition qui veut que les pensions des retraités soient financées par les cotisations vieillesse des actifs n’a pas été paramétré pour servir des prestations pendant plus de 30 ans. Sans compter que la part des cotisants ne cesse de décliner sous l’effet de la baisse de la natalité. Du coup, alors que l’on compte actuellement en moyenne dans le monde huit actifs pour un retraité, le ratio va chuter à quatre cotisants par retraité d’ici 2050, toujours selon les projections du WEF.

Avec moins de recettes et plus de dépenses, il est normal que la trajectoire financière se dégrade. Le cas le plus alarmant est celui des Etats-Unis dont le déficit de financement des retraites pourrait passer de 28 à 137 trillions de dollars de 2015 à 2050. Si l’espérance de vie s’avère élevée en France (104 ans en moyenne pour les natifs de 2007), le « trou » des retraites devrait se creuser moins rapidement grâce à une natalité dynamique (les estimations du besoin français de financement ne sont pas précisées dans le rapport). En revanche, le système tricolore se caractérise par un poids plus prépondérant de la retraite par répartition comparé à ses homologues étrangers.

Utiliser le démembrement pour réduire les frais de succession

Découvrez comment réduire facilement et sur la durée vos frais de succession. 

Les offres AXA

Prévoyance

Envisager sereinement votre avenir et celui de votre famille avec des solutions pour vous protéger en cas de coup dur : accident de la vie courante, dépendance, arrêt de travail, décès, etc.

Épargne

Préparer vos projets à venir (acquisition d’un bien immobilier, remplacement de votre voiture, loisirs, etc) grâce à des placements simples et sécurisés pour épargner à votre rythme sans aucun risque.

Retraite

Préparer en toute sérénité votre retraite avec des solutions adaptées à votre profession pour maintenir votre niveau de vie et mieux en profiter le moment venu : PERP, Contrat Madelin...

Santé

Bénéficier d’une prise en charge optimale de vos besoins de santé et de services associés (réseau de partenaires santé, tiers payant, télétransmission…) grâce à une complémentaire santé sur-mesure.

Compte courant

Gérer simplement et en toute autonomie votre argent au quotidien avec un compte sur-mesure, une appli mobile et une carte Visa qui couvrent l’ensemble de vos besoins bancaires de base.

Protection juridique

Défendre au quotidien vos droits et ceux de votre famille avec une solution modulable et les conseils d’un juriste à vos côtés à tout moment pour vous informer et aussi vous aider en cas de litige.

Afficher plus d'offres
Un partenaire des entrepreneurs engagé à vos côtés

Protéger votre activité, réduire votre temps administratif…

Les partenaires

Votre avenir, notre expertise

Spécialiste dans les domaines de la prévoyance, de la santé, de la dépendance, du patrimonial, de l’épargne-retraite et de l’entreprise, je mets ma connaissance et celle de mes collaborateurs au service de la réalisation de vos projets.

 

Nous nous appuyons sur un réseau d’expertise comptant des acteurs tels que Drouot Estate, SOGAREP, Juridica, AXA Gestion Privée ou encore la prestigieuse association d’assurés qu’est l’AGIPI.

Nos valeurs

L'excellence

Nous sommes des professionnels indépendants soucieux de vous délivrer une analyse globale répondant précisément à vos besoins.

L'éthique

Nous vous devons honnêteté, intégrité, loyauté et confidentialité. Vous nous confiez des pans entiers de votre vie, de celle de vos proches ainsi que le fruit de votre travail.

L'engagement

Nous nous impliquons au quotidien et dans la durée pour vous et votre avenir, afin de vous apporter pleinement satisfaction.

Votre Agent général Prévoyance & Patrimoine AXA Lormont Sylvain Hebrard Rue Du Courant Domaine Du Courant, 33310 Lormont

Mentions légales