Votre Agent général Prévoyance & Patrimoine AXA Nîmes

Assurance Nîmes Anthony Huot Marchand

Votre Agent général Prévoyance & Patrimoine AXA Nîmes
Anthony Huot Marchand
04 66 84 88 52
125 Av Amedee Bolle
30900 Nimes
Numéro de téléphone
ou
E-mail
Valider

Mon équipe et moi-même vous accueillons au sein de votre agence AXA Nîmes.

En tant qu’assureur de personnes, nous vous protégeons, vous, vos proches et ce que vous avez de plus cher à travers des solutions adaptées couvrant l’ensemble de vos besoins en prévoyance, retraite, gestion de patrimoine, etc.

 

Pour vous accompagner au mieux, nous vous proposons au préalable un bilan gratuit et complet de votre situation sociale et patrimoniale.

 

Rencontrons-nous pour en discuter.

Votre agence est fermée ?

Effectuez vos démarches en ligne avec Mon AXA

Mon équipe et moi-même vous accueillons au sein de votre agence AXA Nîmes.

En tant qu’assureur de personnes, nous vous protégeons, vous, vos proches et ce que vous avez de plus cher à travers des solutions adaptées couvrant l’ensemble de vos besoins en prévoyance, retraite, gestion de patrimoine, etc.

 

Pour vous accompagner au mieux, nous vous proposons au préalable un bilan gratuit et complet de votre situation sociale et patrimoniale.

 

Rencontrons-nous pour en discuter.

Impossible de trouver votre position Recherche en cours de votre position Géolocalisé avec succès !
Calculer mon itinéraire
Calculer votre itinéraire

Votre agence AXA Nîmes

Anthony Huot Marchand assurance Nîmes

Notre agence est situé à Nîmes dans le Gard et intervient sur le Languedoc-Roussillon, mais aussi le Vaucluse et Les Bouches du Rhône.

Notre métier consiste à vous accompagner dans le domaine de la protection sociale individuelle ou collective : prévoyance, assurances de vos crédits, santé, dépendance ...

Nous sommes là pour

- vous aider à préparer votre retraite, épargner et optimiser votre fiscalité.

- vous apporter des informations pertinentes en fonction des changements legislatifs et fiscaux.

Disponible : nous sommes là quand nos clients ont besoin de nous et nous sommes à leur écoute.
Dévoué : nous traitons nos clients avec compréhension et considération. Nous les conseillons tout au long de leur vie.
Fiable nous disons ce que nous faisons et nous faisons ce que nous disons. Nous réalisons nos promesses et nous tenons nos clients informés, afin qu'ils puissent nous faire confiance.

Je serais honoré de vous faire partager la passion de mon métier, ainsi que la pertinence de nos produits.



Une équipe dédiée à votre service

  • Ringeval Michaël Assurance Nîmes

    Michaël Ringeval

    Chargé de clientèle Banque & Assurance
    Michaël Ringeval
  • Comperat Janick Assurance Nîmes

    Janick Comperat

    Assistante gestion
    Janick COMPERAT
  • B Sonia Assurance Nîmes

    Sonia B

    Assistante commerciale
    Sonia B

À la une de votre agence AXA Nîmes

Ouvrir une assurance vie pour son enfant

Il est possible de souscrire un contrat au nom d’un jeune mineur, afin d’y placer de l’argent au fil des ans dont l’enfant pourra bénéficier une fois atteint l’âge adulte.

Le PACS protège-t-il autant que le mariage en cas de décès ?

On rapproche souvent le PACS et le mariage pour leurs similitudes. Pourtant des différences importantes demeurent, notamment en matière d’héritage et de droits sur le patrimoine : des solutions existent pour pallier ces différences.

  Nos actualités AXA Prévoyance & Patrimoine

Comment fonctionnent les legs ?

Comment fonctionne les legs ? Les explications de leur fonctionnement en vidéo. 

Nouvelle fiscalité des revenus du capital : quels impacts sur l'assurance vie ?

A compter du 1er janvier 2018, pour tous les produits de l’épargne (intérêts, dividendes, plus-values mobilières) est instauré un prélèvement forfaitaire unique (ci-après « PFU ») de 30%, appelé Flat tax (constitué de 12,8% forfaitaire d’impôt sur le revenu et de 17,2% de prélèvements sociaux¹) sans bénéfice d’aucun abattement. Focus sur les impacts à venir et sur l'assurance vie notamment. 

A compter du 1er janvier 2018, pour tous les produits de l’épargne (intérêts, dividendes, plus-values mobilières) est instauré un prélèvement forfaitaire unique (ci-après « PFU ») de 30%, appelé Flat tax (constitué de 12,8% forfaitaire d’impôt sur le revenu et de 17,2% de prélèvements sociaux¹) sans bénéfice d’aucun abattement. Focus sur les impacts à venir et sur l'assurance vie notamment. 

Néanmoins, vous pourriez opter pour l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu² et bénéficier selon votre situation :

- de l’abattement de 40% en matière de dividendes ; et

- des abattements pour durée de détention favorables en matière de plus-values de cessions de titres  acquis ou souscrits  avant 2018 (abattement de droit commun ou renforcé pour le régime des « PME de moins de 10 ans »)


De manière dérogatoire, les dirigeants qui cèderaient leurs titres entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2022 en partant à la retraite et opteraient pour l’imposition au barème de l’impôt sur le revenu pourraient quant à eux bénéficier selon leur intérêt soit des abattements pour durée de détention soit de l’abattement fixe de 500 000 € ; ce dernier étant également applicable en cas d’application du PFU de 30%.

En revanche, cette nouvelle taxe ne serait pas applicable, notamment, sur les livrets réglementés et le PEA, lesquels resteraient soumis au régime fiscal actuel. 

¹ Hausse du taux des prélèvements sociaux (de 15,5% à 17,2%) (Ci-après « PS ») du fait de la hausse de la CSG de 1,7%.
² Cette option devrait être générale et porter sur l’ensemble des revenus du capital.
³ Les livrets en questions sont les Livret A, LDD, ... sauf certains PEL et CEL. Les revenus fonciers et les plus-values immobilières (hors champ des revenus du capital) ne seraient d’ailleurs pas non plus visés par la Flat tax. A titre indicatif, les gains d’acquisition des nouvelles attributions d’actions gratuites à compter de 2018 seraient quant à eux imposés dans une limite de 300 000 € au barème de l’impôt sur le revenu avec un abattement de 50%.

Quelques précisions sur l’application à l’assurance-vie

Bien que visée par la Flat tax, l’assurance-vie conserverait tout de même un régime fiscal dérogatoire. Les produits des contrats afférents à des versements antérieurs au 27 septembre 2017 (date de présentation du PLF 2018 en Conseil des ministres) bénéficieraient toujours de la fiscalité actuelle.

Ainsi, à compter du 1er janvier 2018, les produits des rachats correspondants aux encours que vous déteniez au 27 septembre, depuis au moins  8 ans seraient encore soumis à une taxation de 7,5% à laquelle viendraient s’ajouter les prélèvements sociaux au taux en vigueur soit un total de 24,7%7 ¹ (au lieu de 23% aujourd’hui).

En revanche, la Flat tax s’appliquerait, en cas de rachat à compter du 1er janvier 2018, aux produits issus des nouveaux versements effectués à compter du 27 septembre 2017 dès lors qu’au 31 décembre 2017, la totalité de vos encours sur l’ensemble de vos contrats d’assurance-vie et contrats de capitalisation excéderait 150 000 € de primes encore investies par assuré ² au 31 décembre précédant le rachat.

Comme auparavant, lors des rachats, seule la quote-part des produits (intérêts et plus-values) se rapportant à la somme rachetée serait soumise à la fiscalité.
Les abattements de 4 600 € (9 200 € pour un couple) seraient également toujours applicables en cas de rachat à partir de de 8 ans.

Quant aux prélèvements sociaux sur la partie investie en fonds euro, ils continueraient d’être prélevés par la compagnie d’assurance au fil de l’eau. Leur taux passerait toutefois de 15,5% (actuellement) à 17,2% à compter du 1er janvier 2018 ³.

En pratique, lors d’un rachat, la compagnie d’assurance prélèverait systématiquement un « impôt » de 12,8 % si le rachat avait lieu avant 8 ans et de 7,5% si le rachat avait lieu après 8 ans.
L’impôt réellement dû serait régularisé par l’administration fiscale en N+1 en tenant compte de l’application éventuelle de l’abattement de 4 600 € (ou de 9 200 €), du seuil de 150 000 € par assuré et de l’option éventuelle pour l’imposition au barème de l’impôt sur le revenu *.

¹ 7,5% plus 17,2% du fait de l’augmentation de la CSG.
² Tous assureurs confondus et nettes de rachats éventuels. 
³ Sous réserve de l’adoption de la mesure dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale.
* Si vous souhaitez opter pour le barème progressif, il conviendra de le faire par la suite sur votre déclaration d’impôt. Cette option portera alors sur l’ensemble des revenus du capital.

Vous trouverez ci-dessous un exemple illustrant les modalités envisagées d’application de la nouvelle taxe à des rachats effectués à compter de 2018.

Illustration de l’intérêt persistant de l’assurance-vie après la réforme…

Après la mise en place du prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital, les avantages liés aux effets de la capitalisation au sein du contrat d’assurance-vie (du fait de l’absence d’impact de la fiscalité lors des arbitrages) en feront toujours un produit d’épargne attractif.

A ces effets bénéfiques de la « capitalisation », s’ajoutent notamment les avantages persistants de l’assurance-vie en matière de transmission : la fiscalité applicable à l’assurance-vie en cas de décès demeurant inchangée. Ainsi, même si vous avez procédé à des nouveaux versements à compter du 27 septembre 2017, que vos encours excèdent au 31 décembre  150 000 €, et que vos rachats effectués à compter de l’année suivante puissent entrer dans le champ de la nouvelle Flat tax, les capitaux décès conserveront le bénéfice de la fiscalité actuelle de l’assurance-vie en cas de décès.

Source : La Gestion Privée d' AXA

La taxation des plus-values immobilières

Si le profit tiré de la vente de la résidence principale est exonéré d’impôt et de prélèvements sociaux, ce n’est pas le cas pour les bénéfices issus de la cession de résidences secondaires et de logements locatifs.

Si le profit tiré de la vente de la résidence principale est exonéré d’impôt et de prélèvements sociaux, ce n’est pas le cas pour les bénéfices issus de la cession de résidences secondaires et de logements locatifs.

La plus-value immobilière correspond à la différence entre le prix tiré de la vente du logement et son prix d’achat ou, si le bien avait été donné, à sa valeur estimée au moment de la donation. Ce gain n’est pas taxé dans plusieurs cas. Sinon, il est soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS…).

  • Les cas d’exonération

Les bénéfices de la cession de la résidence principale ne sont pas assujettis à l’IR et aux prélèvements sociaux et ce, même si l’appartement ou la maison ont été acquis depuis peu. Cette exonération concerne également les dépendances (garage, place de parking, grange…) liés au bien. Idem si le prix de vente ne dépasse pas 15.000 euros.

Les logements, qui ne constituent pas la résidence principale mais qui sont détenus depuis plus de 30 ans, sont également exonérés. Les biens secondaires ou locatifs qui sont vendus à un organisme de logement social, du type office d’HLM, ou à un opérateur privé qui s'engage à réaliser des logements sociaux ne sont pas non plus taxés. C’est le cas aussi pour les biens expropriés à condition que l’intégralité de l’indemnisation soit utilisée pour l'acquisition, la construction, la reconstruction ou l'agrandissement d'un ou de plusieurs logements dans un délai de 12 mois.

Les retraités, les personnes handicapées ou résidant dans une maison de retraite ainsi que les non-résidents français bénéficient d’une exonération. Moins connu : la première vente d'un logement secondaire ou locatif peut ne pas être taxé si le vendeur ne possède pas de résidence principale dans les quatre ans précédant la cession du bien et s’il réemploi le produit de l’opération dans l'acquisition ou la construction d’un appartement ou d’une maison destiné(e) à son habitation.

  • Le calcul de l’imposition

Hors exonération, les plus-values immobilières sont taxées à 19% au titre de l’IR et à 15,5% au titre des prélèvements sociaux. A ces taux s’appliquent des abattements qui varient en fonction de la durée de détention du bien.

Pour l’impôt sur le revenu, le montant de la plus-value imposable est diminué de 6% pour chaque année de détention à partir de la 6ème et jusqu’à la 21ème année. A compter de la 22ème année de possession, un dernier abattement de 4% est pratiqué. Au final, la plus-value est exonérée d’IR après 22 ans de détention.

Pour les prélèvements sociaux, l’abattement s’élève à 1,65% par an de la 6ème à la 21ème année, de 1,60% la 22ème année, puis de 9% par an après la 22ème année. L’exonération totale est atteinte après 30 ans de propriété.

Depuis le 1er janvier 2013, les propriétaires qui dégagent une plus-value immobilière supérieure à 50.000 euros après application des abattements pour durée de détention sont soumis à une surtaxe. Celle-ci est comprise entre 2% et 6%, à raison de 1% supplémentaire par tranche de 50.000 euros. Important : ce seuil est individualisé. Du coup, pour les couples (mariés, pacsés ou concubin) propriétaires en indivision, la surtaxe est 

Comment fonctionnent les legs ?

Comment fonctionne les legs ? Les explications de leur fonctionnement en vidéo. 

Capital ou rentes : quelle sortie pour l'assurance vie ?

Le saviez vous ? L'assurance vie permet une sortie en capital mais aussi, plus méconnue, une sortie en rentes. 

Le saviez vous ? L'assurance vie permet une sortie en capital mais aussi, plus méconnue, une sortie en rentes. 

 

Les principaux crédits d'impôts

Connaissez-vous toutes les options à votre disposition ? Découvrez en vidéo 3 types de crédits d'impôts particulièrement utilisés. 

Connaissez-vous toutes les options à votre disposition ? Découvrez en vidéo 3 types de crédits d'impôts particulièrement utilisés. 

Les offres AXA

Prévoyance

Envisager sereinement votre avenir et celui de votre famille avec des solutions pour vous protéger en cas de coup dur : accident de la vie courante, dépendance, arrêt de travail, décès, etc.

Épargne

Préparer vos projets à venir (acquisition d’un bien immobilier, remplacement de votre voiture, loisirs, etc) grâce à des placements simples et sécurisés pour épargner à votre rythme sans aucun risque.

Retraite

Préparer en toute sérénité votre retraite avec des solutions adaptées à votre profession pour maintenir votre niveau de vie et mieux en profiter le moment venu : PERP, Contrat Madelin...

Santé

Bénéficier d’une prise en charge optimale de vos besoins de santé et de services associés (réseau de partenaires santé, tiers payant, télétransmission…) grâce à une complémentaire santé sur-mesure.

Compte courant

Gérer simplement et en toute autonomie votre argent au quotidien avec un compte sur-mesure, une appli mobile et une carte Visa qui couvrent l’ensemble de vos besoins bancaires de base.

Protection juridique

Défendre au quotidien vos droits et ceux de votre famille avec une solution modulable et les conseils d’un juriste à vos côtés à tout moment pour vous informer et aussi vous aider en cas de litige.

Afficher plus d'offres
Un partenaire des entrepreneurs engagé à vos côtés

Protéger votre activité, réduire votre temps administratif…

Les partenaires

Votre avenir, notre expertise

Spécialiste dans les domaines de la prévoyance, de la santé, de la dépendance, du patrimonial, de l’épargne-retraite et de l’entreprise, je mets ma connaissance et celle de mes collaborateurs au service de la réalisation de vos projets.

 

Nous nous appuyons sur un réseau d’expertise comptant des acteurs tels que Drouot Estate, SOGAREP, Juridica, AXA Gestion Privée ou encore la prestigieuse association d’assurés qu’est l’AGIPI.

Nos valeurs

L'excellence

Nous sommes des professionnels indépendants soucieux de vous délivrer une analyse globale répondant précisément à vos besoins.

L'éthique

Nous vous devons honnêteté, intégrité, loyauté et confidentialité. Vous nous confiez des pans entiers de votre vie, de celle de vos proches ainsi que le fruit de votre travail.

L'engagement

Nous nous impliquons au quotidien et dans la durée pour vous et votre avenir, afin de vous apporter pleinement satisfaction.

Votre Agent général Prévoyance & Patrimoine AXA Nîmes Anthony Huot Marchand 125 Av Amedee Bolle, 30900 Nimes

Mentions légales